Isolation de toiture

Enrico
Enrico
12 février 2020

L’isolation de toiture est une part importante du métier de couvreur zingueur. Il est important de vous renseigner pour tout savoir le couvreur.

 

Environ 25% de la chaleur perdue d’une maison mal isolée s’échappe par la toiture, c’est un chiffre énorme, un quart de la chaleur… En plus de ne pas être écologique, la déperdition thermique coûte de l’argent.

 

Si vous vivez dans une ancienne maison, vous savez combien il peut y avoir de courants d'air en hiver. C’est peut-être l’occasion de réaliser un audit énergétique et de voir quelle quantité de chaleur s'échappe par le toit. Cela vous donnera une piste sur les travaux pouvant améliorer votre confort de vie au quotidien tout en profitant des primes d’isolation de toiture.

 

Heureusement grâce à quelques petits réajustements, il est possible de réduire cette perte de manière significative.

 

Beaucoup de maisons plus anciennes sont très mal isolées, souvent ce qui sépare les occupants de la maison de l’extérieur c’est quelques fines couches de plâtre et la couverture du toit, rien de plus. 

 

Même aujourd'hui, de nombreux espaces de toit qui ont été isolés thermiquement ont une isolation insuffisante ou peu performante. Elle s’est soit affaissée avec le temps, ou a été perturbée par d’autres travaux.

 

Actuellement, de plus en plus de propriétaires décident d’opter pour une maison plus verte, une maison écologique. 

Il y a deux raisons pour lesquelles les propriétaires veulent rendre leur maison plus propre vis à vis de l’environnement ; certaines personnes veulent protéger l'environnement. D'autres le feront parce que cela se traduira par une diminution des factures, et donc une véritable économie. 

Heureusement, ces deux raisons ne sont pas forcément exclusives ; vous pouvez protéger l'environnement et faire des économies en même temps. Un bon moyen d'y parvenir est de veiller à ce que votre toit et vos combles soient suffisamment isolés et ventilés.

isolation toit

En effet, le grenier et les combles sont bien souvent les points stratégiques à isoler pour bénéficier au maximum d’une isolation efficace. La chaleur monte ce qui fait de ces parties de la maison les portes de sortie de la chaleur. 

 

Une grande variété d'options d'isolations existe, déterminer quel est le meilleur isolant pour la toiture est primordial. Prendre la décision d’améliorer son isolation est simple, la partie difficile est justement le choix adapté à votre maison 

 

Note de l’équipe Tafsquare : N'utilisez pas les mauvais matériaux et veillez à leur qualité, une mousse isolante pulvérisée sur la face inférieure des toits peut emprisonner de l’humidité. Cette humidité empêche la réutilisation des tuiles et créer des zones de moisissures.

 

Le moyen le plus simple (sauf si vous faites refaire le toit de votre maison) et le plus efficace de renforcer l'isolation de votre maison est d'isoler le grenier. De nombreuses maisons ont au moins un accès à cet espace et, en raison de leur taille, les greniers peuvent contenir une bonne quantité d'isolant. Mais l'endroit où vous placez l'isolant, et le type d'isolant, peuvent varier, même à l'intérieur de l'espace.

 

Entre les solives (partie de la charpente) si vous avez un grenier non fini, la zone la plus courante à isoler se trouve entre les solives du plafond. Cela permet une circulation d'air maximale à travers le grenier tout en gardant l'espace habitable isolé.

 

La plupart du temps, l’isolant utilisé entre les solives est un isolant en fibre de verre soufflé. 

 

Note de l’équipe Tafsquare : Vous pouvez utiliser des nattes en fibres de verre à la place d’isolant en fibre de verre isolé. Vous n’aurez besoin d’aucun équipement spécial et l’installation est bien plus simple. 

 

Si vous êtes dans le cas des nombreuses maisons qui ont aménagé leur grenier en surface habitable, il est intéressant d’isoler entre les chevrons. Une mauvaise isolation de cette partie pourrait rendre cette pièce pratiquement inhabitable durant certaines parties de l’année. C’est la perte d’une pièce mais aussi une grosse perte d'énergie. Si c’est le cas il est impératif d’isoler les chevrons. 

 

Mais avant d'isoler, il faut se rappeler que la maison a besoin d'espace pour "respirer". Si votre isolation est bien appuyée contre le fond du toit, l'air ne peut pas s'échapper et vous pouvez vous retrouver avec de gros problèmes. Pour remédier à ces problèmes, des déflecteurs sont installés pour maintenir un petit espace entre l'isolant et le platelage de toit. Lorsque l'air dans les déflecteurs se réchauffe, il peut s'écouler vers le sommet et sortir par la ventilation du toit.

 

Si vous avez déjà terminé votre grenier et que vous devez y ajouter de l'isolation, vous avez encore des possibilités ! Lorsque vous faites remplacer votre toit, vous pouvez ajouter de l'isolant en dessous, c’est l’isolation du platelage de toit.

 

L'idée est qu'une fois que vous aurez installé votre toit métallique, vous voudrez empêcher l'espace en dessous de se réchauffer. Ainsi, avant de poser le métal, le toit est construit en ajoutant un ou deux pouces de polystyrène (c'est le terme générique pour le polystyrène) sur le dessus du platelage de toit, puis un autre platelage de toit est placé par-dessus. Le résultat est une isolation supplémentaire qui empêche encore plus de chaleur (ou de froid en hiver) de pénétrer dans votre maison.

 

Si vous faites remplacer votre toit, l'ajout d'une isolation par-dessus le platelage de toit existant est le moyen le plus simple d'augmenter la valeur R (résistance thermique) de votre maison, d'économiser de l'argent et de créer un espace de vie plus confortable.

 

L’isolation de nos biens immobiliers ne date pas d’hier, depuis que nous sommes sédentaires cette pratique existe. C’est un sujet en perpétuel évolution et qui ne cesse de s’améliorer.

 Les plafonds au-dessus des premiers étages sont également devenus la norme après la période médiévale et ont contribué au confort. Avant cela, un feu centrale, le foyer réchauffait toute la maison. Une ouverture était laissée de manière à ce que la chaleur circule librement. Les maisons étaient la plupart du temps ouverte en intérieur toutes les pièces et mêmes les étages supérieurs communiquaient avec ce foyer. 

En effet, des documents du XVIe siècle indiquent que le mot "plafond" est à l’origine un mot dérivé de l'acte de sceller un bâtiment contre les courants d'air.

Les anciens plafonds sont généralement composés de chaux, de sable et de poils (parfois jaugés avec du gypse dans les travaux de haut niveau) ou sont à base d'argile avec un liant à la chaux et une écumoire. Les supports sont souvent constitués de lattes de bois rivées (fendues) ou,bien de fagots de roseaux fixés ensemble par des lattes. Ce type de plâtre peut avoir un caractère plus agréable, tout en offrant un meilleur confort intérieur et une meilleure isolation acoustique que les substituts modernes standard, tels que les plaques de plâtre.

Besoin d'un(e) couvreur ?
Couvreur
Où ? (Adresse, ville)

Ces articles pourraient vous intéresser

  • Comment démousser le toit de sa maison ?

    Comment démousser le toit de sa maison ?

    Il est très important de comprendre pourquoi il est nécessaire de démousser son toit. Un bon nettoyage est une étape importante dans l'entretien des toits.

    Voir plus

  • Quelle est la durée de vie d'une toiture ?

    Quelle est la durée de vie d'une toiture ?

    Si je fais appel à un couvreur, vais-je devoir le rappeler tous les 2, 10, 20 ou 50 ans ? Nous allons nous intéresser à cela dans cet article. Tout va dépendre du type de matériau qui fait votre toiture. Analysons ensemble les différents types de matér..

    Voir plus

  • Quels sont les différents types de gouttières ?

    Quels sont les différents types de gouttières ?

    Les gouttières sont souvent une partie oubliée de la maison, à moins que quelque chose ne tourne mal. Et malheureusement, lorsque cela arrive, cela peut vous coûter cher avec tous les dégâts d'eau et les réparations.

    Voir plus

  • Quels sont les différents types de charpentes ?

    Quels sont les différents types de charpentes ?

    Lorsqu'il entreprend la construction d'une nouvelle maison, le constructeur est constamment confronté à des défis et à des choix. L'un des choix les plus fondamentaux est celui du type de charpente à utiliser pour la maison.

    Voir plus

  • Comment rehausser une toiture ?

    Comment rehausser une toiture ?

    Si vous rêvez de hauts plafonds ou si vous cherchez des entrepreneurs pour la toiture, nous sommes là pour vous aider. Voici quelques conseils sur la façon de surélever le toit de votre maison et ce que vous devez savoir au préalable.

    Voir plus

  • Comment choisir sa fenêtre de toit ?

    Comment choisir sa fenêtre de toit ?

    Il y a beaucoup de choses à prendre en compte dans le choix d'une fenêtre de toit. Vous recherchez une fenêtre fixe ou des fenêtres qui s'ouvrent ? En pente ou à plat ?

    Voir plus

  • Monter sur le toit de sa maison

    Monter sur le toit de sa maison

    Avant de vous lancer sur votre échelle, vous devez vous habiller et équiper en conséquence. Choisissez une paire de chaussures avec une forte adhérence sur les semelles pour éviter de glisser.

    Voir plus

  • Quelle pente de toit pour sa toiture ?

    Quelle pente de toit pour sa toiture ?

    Commençons par la pente d’un toit, vous êtes nombreux à vous demander “comment mesurer une toiture?” ou encore “comment calculer un degré de pente?”. La pente est l’inclinaison à laquelle votre toit va être, c’est l’un des éléments les plus importants...

    Voir plus

  • Quel budget pour refaire une toiture ?

    Quel budget pour refaire une toiture ?

    Nous allons commencer par découvrir les différents prix pour un recouvrement de toiture plate. Selon le matériel utilisé le prix moyen au mètre carré ira de 30 à 80€. Prenons le bitumen par exemple, pour une durée de vie moyenne de 30 ans, il faut compter

    Voir plus

  • Quels sont les différents types de toitures ?

    Quels sont les différents types de toitures ?

    Pour choisir le bon matériau de toiture, il faut peser le pour et le contre pour chacun d’entre eux, de la longévité jusqu’au coût en passant par les problèmes structurels.

    Voir plus