Tailler un pommier

Enrico
Enrico
27 mai 2020

Vous vous êtes renseigné sur les différents arbres fruitiers et votre choix s'est porté sur le pommier. Il vous reste maintenant à savoir comment tailler un pommier. 

Tailler un pommier peut ressembler à un processus compliqué qui peut rebuter certaines personnes,  mais c'est en réalité une tâche assez simple une fois que vous avez appris les bases. La taille du pommier améliore la vigueur de l'arbre et la production de fruits. L'objectif principal est d'avoir au final un arbre sain. 

Votre but sera de permettre une bonne circulation d'air au centre de l'arbre. Cela permettra à l'arbre de lutter contre les problèmes potentiels de maladies fongiques et de laisser entrer la lumière pour faire mûrir les fruits.

La plupart des arbres fruitiers qui poussent dans les jardins familiaux sont de type éperon. Un éperon est une courte branche où le pommier fleurit et donne des fruits. L'élagage encourage l'arbre à cultiver davantage de ces éperons fruitiers en éliminant les drageons concurrents et le bois improductif. 

Besoin d'un(e) jardinier ?
Jardinier
Où ? (Adresse, ville)

Les différentes étapes pour tailler son pommier 

Enlever tout bois improductif qui attire les problèmes

Commencez à tailler en enlevant les branches mortes, endommagées ou malades. Le bois mort sera sombre ou cassant, souvent avec l'écorce qui tombe. Généralement, le bois malade est d'une couleur différente de celle des autres branches. Une blessure ouverte sur une branche est une invitation aux insectes et à d'autres maladies. La taille de ce bois mort ou blessé peut se faire à tout moment de l'année. 

Éliminer les drageons, les verticilles et les surgeons

Vous taillez votre arbre pour favoriser la croissance, mais sachez que toute croissance n'est pas la bienvenue. On distingue trois types de branches à éliminer:  

  • Les drageons : des branches qui poussent à partir de la base de l'arbre;

  • Les verticilles : des branches qui poussent à partir d'une autre branche l'encercle;

  • Les surgeons : des branches minces qui poussent généralement à la verticale. 

Ces trois types de branches ne porteront jamais de fruits et ne font que saper l'énergie de la plante. Leur élimination au début de la taille permet de mieux visualiser la structure de l'arbre, et de voir plus facilement où il faut procéder à d'autres coupes. 

Supprimer les branches basses

Débarrassez-vous de toute branche à moins d'un mètre du sol. Elles seront probablement trop à l'ombre pour produire des pommes et seront une invitation à venir grignoter pour les animaux. 

branche basse

Tailler les branches orientées vers le bas

Les branches orientées vers le bas seront elles aussi ombragées et ne seront pas productives. Il est dès lors nécessaire de les retirer. 

Enlever les branches croisées

Si deux branches se croisent, elles frotteront l'écorce et constitueront potentiellement un point d'entrée pour la maladie. Elles rendront également l'air plus difficile à circuler et la récolte n'en sera que plus difficile. Au fur et à mesure de leur croissance, elles deviendront plus épaisses et plus lourdes. Débarrassez-vous d'elles maintenant avant qu'elles n'endommagent d'autres branches bien utiles. 

Surveiller les leaders en concurrence

Reculez et observez à nouveau votre arbre. Il doit avoir un seul tronc principal (ou tronc central). Il se peut qu'il soit un peu courbé si l'arbre n'a pas été tuteuré durant sa croissance, ou parce qu'il a pu être plié par le vent. Cela ne pose pas de problèmes, mais les branches latérales du tronc principal devront être coupées. Si on les laisse, elles deviendront des branches concurrentes et déformeront la forme et l'ouverture de l'arbre. 

Tailler au niveau des bourgeons orientés vers l'extérieur

Lorsque l'on élague une branche entière, il est possible de couper jusqu'au col de la branche, légèrement à l'écart du tronc. Il suffit de suivre l'anneau du collet. Cependant, si vous n'élaguez que partiellement la branche, essayez de tailler jusqu'à un bourgeon orienté vers l'extérieur, c'est-à-dire un bourgeon qui s'éloigne de la branche voisine. En coupant juste au-dessus d'un bourgeon orienté vers l'extérieur, vous l'encouragerez à faire germer une nouvelle branche qui poussera en s'éloignant de l'autre branche existante. Si une coupe était faite au-dessus d'un bourgeon orienté vers l'intérieur, cela encouragerait une nouvelle branche qui traverserait et/ou ombragerait la branche intérieure existante, qui devrait éventuellement être supprimée. 

Éclaircir les branches

Maintenant, vous pouvez vous concentrer sur l'éclaircissement des branches intérieures, afin que la lumière du soleil puisse atteindre tous les fruits, et que chaque branche se trouve à un angle idéal de plus 45 degrés par rapport au leader. Soyez aussi impitoyable que possible, sans enlever plus d'un tiers des branches environ. Supprimez toute croissance frêle, et n'oubliez pas que toute cette taille va entraîner une nouvelle croissance. Plus vous en supprimez maintenant, moins vous devrez vous en occuper plus tard. 

Veillez à ce que les branches supérieures soient plus courtes que les branches inférieures. Le résultat final doit ressembler à une pyramide avec des branches horizontales bien espacées. Un vieil adage dit qu'un oiseau doit pouvoir voler à travers le pommier sans que ses ailes ne touchent une branche. 

Cela peut paraître extrême une fois terminé, mais n'oubliez pas que l'arbre portera des fruits plus sains et il sera plus facile pour vous de les récolter grâce à ces efforts.

Besoin d'un(e) jardinier ?
Jardinier
Où ? (Adresse, ville)