Comment imperméabiliser un carrelage poreux ?

Enrico
Enrico
16 avril 2020

Les sols en carreaux sont magnifiques, mais difficiles à entretenir. Cependant, vous devrez vous confronter à un problème récurrent, pouvant endommager votre carrelage : le sol sera mouillé. 

 

Afin d’y pallier, il est important de savoir détecter rapidement quand un carrelage est poreux. Qu’il s’agisse d’un carrelage d’intérieur ou d’extérieur, pour éviter sa dégradation, sa longévité, et les risques de de dérapage et autres accidents, il est primordial de l’imperméabiliser.

L’imperméabilisation du carrelage est un traitement de surface, qui permet qu’au contact de gouttes d’eau, un carrelage ne produise pas à long terme des tâches difficiles à nettoyer. 

Cette technique a aussi l’avantage de protéger le sol contre les rayons UV.

  1. L’imperméabilisant 

L'imperméabilisant est fabriqué à base de résine et s’adapte à différents types de sol, que ce soit des dalles de ciment, du grès, du marbre, des tomettes et des terres cuites, des pavés autobloquants.

Ils peuvent être tout simplement hydrofuges, mais aussi hydrofuges et oléofuges, auquel cas ils auront en plus une action anti-tâches et protégeront votre carrelage des corps gras. 

La première étape consiste à bien nettoyer votre revêtement à l’aide d’un jet haute pression, par exemple. Ensuite vous devrez appliquer un produit nettoyant et dégraissant adapté et au besoin démousser votre carrelage avec de l’anti-mousse.

Votre support ainsi préparé, vous pourrez appliquer l’imperméabilisant que vous avez choisi. Pour avoir un bon résultat, faites-le par temps sec et pas trop chaud, en évitant d’être en plein soleil. 

L’application se fait au rouleau, à la brosse ou au pulvérisateur, de manière uniforme. Une seule couche peut saturer un support peu poreux, mais pour le sol en tomettes, par exemple, l’application de plusieurs couches sera nécessaire.

La protection deviendra optimale après plusieurs jours de séchage. En attendant, vous allez devoir retirer toute tâche le plus rapidement possible avec du papier absorbant et surtout vous abstenir de laver le carrelage traité.

Non filmogènes et totalement invisibles, ces produits ne dénatureront pas votre surface.

Vous pouvez également vous tourner vers des solutions naturelles, par exemple, imprégner votre carrelage avec un mélange d’huile de lin et de l’essence de térébenthine. 

Ainsi nourri, le carrelage sera imperméable, résistera mieux aux salissures et ne risquera pas de geler.

  1. La technique d'imperméabilisation de carrelage

 

La technique d’imperméabilisation du carrelage est relativement simple, et si vous respectez bien les différentes étapes.

 

Votre surface carrelée, protégée, pourra vous servir pendant de longues années.Il existe différentes techniques pour appliquer le produit d'étanchéité des carreaux, mais l'une des méthodes les plus simples est d'utiliser une éponge fraîche, exempte de peluches, de poussière ou de tout autre élément qui pourrait se détacher pendant le processus d'application. 

 

Une technique courante d'application du mastic est la méthode de l'essuyage. 

 

Enduisez une éponge de produit d'étanchéité de façon uniforme, puis appliquez-la généreusement sur la zone du carrelage. 

 

Laissez sécher le mastic pendant au moins 20 minutes, puis enlevez l'excédent avec une éponge propre et légèrement humide. Continuez le processus au moins quatre fois.

 

Attendez. Après avoir appliqué la dernière couche, attendez le temps de séchage suggéré par le fabricant jusqu'à ce que vous marchiez sur le sol ou utilisiez la surface d'une autre manière.

 

Choisissez un petit récipient peu profond, ce qui vous permettra d'appliquer l'éponge de manière uniforme. Utilisez une paire de gants pour protéger vos mains.

 

Préparez les carreaux. Utilisez un nettoyant doux et une éponge pour nettoyer les carreaux que vous voulez sceller. Attendez que les carreaux soient complètement secs avant de commencer à les sceller. 

 

Cela peut prendre 24 heures ou plus et il est important de ne pas se précipiter car ils doivent être secs pour que le produit de scellement fonctionne correctement.

 

Appliquez le produit d'étanchéité. Une technique courante d'application du mastic est la méthode de l'essuyage. Enduisez une éponge de produit d'étanchéité de façon uniforme, puis appliquez-la généreusement sur la zone du carrelage. 

 

Laissez sécher le mastic pendant au moins 20 minutes, puis enlevez l'excédent avec une éponge propre et légèrement humide. Continuez le processus au moins quatre fois.

 

Note de l’équipe tafsquare : utilisez un ventilateur pour accélérer le temps de séchage. Scellez les carreaux avant de les jointoyer. 

 

Attendez. Après avoir appliqué la dernière couche, attendez le temps de séchage suggéré par le fabricant jusqu'à ce que vous marchiez sur le sol ou utilisiez la surface d'une autre manière.

 

Vous pouvez parfois savoir si vos carreaux ont été scellés en y répandant quelques gouttes d'eau. 

 

Si elles foncent ou changent de couleur, c'est qu'elles ne sont probablement pas scellées. S'ils ne changent pas, c'est peut-être qu'ils ont déjà été scellés.

 

  1. Le scellement 

 

Le sol se divise en deux parties : le carrelage et le coulis : ce dernier permet de maintenir les carreaux en place.

 

Le scellement est fait pour renforcer les défenses des carreaux ou du coulis contre la saleté, les déversements et l'érosion du coulis, mais tous les carreaux n'ont pas besoin d'être scellés. 

 

La plupart des installateurs de carrelage ne les scellent pas, car le coulis doit d'abord durcir pendant environ un mois avant de pouvoir être scellé. Pourtant, le scellage est primordial afin que votre coulis soit le plus esthétique possible.

 

En prime, le coulis scellé est beaucoup plus facile à garder propre. S'il est taché avant d'être scellé, il suffit d'utiliser une solution d'eau de javel douce et de le frotter légèrement. Si vous scellez le coulis tâché, vous ne pourrez probablement plus jamais faire disparaître la tâche.

 

Si votre carreau est en céramique ou en porcelaine, il n'aura probablement pas besoin d'être scellé. Si votre carreau est en pierre, c’est - à -dire en ardoise, marbre, granit, travertin, il devra être scellé. 

 

La pierre est naturellement poreuse et absorbera les liquides renversés et se tâchera assez facilement.

 

Tous les revêtements de sol en carreaux ne nécessitent pas de scellement, mais la plupart des sols peuvent bénéficier d'un scellement initial suivi de retouches périodiques. 

 

Bien que vous puissiez utiliser des renforçateurs de carrelages pour améliorer l'aspect des carreaux de céramique émaillée et de porcelaine, le fait de ne pas sceller ces types de sols ne causera généralement pas de dommages durables. 

 

Si le carrelage a été posé il y a plusieurs années, il peut être nécessaire de le sceller à nouveau. Si votre carrelage est posé à l'extérieur, les éléments l'useront probablement plus rapidement. Toutefois, le coulis des salles de bains non ventilées est exposé à une forte humidité qui peut le faire se désagréger. 

 

Si vous remarquez que des carreaux se détachent ou que votre coulis s'écaille lorsque vous lavez la baignoire, il est peut-être temps de le faire refaire.

 

En revanche, si vous ne scellez pas les carreaux poreux non émaillés, tels que ceux fabriqués en terre cuite ou en pierre naturelle, vous risquez de tacher votre nouveau sol de façon permanente et d'y provoquer des dégâts d'eau.

 

Il est plus simple que vous ne l'imaginez de sceller vous-même vos carreaux poreux, mais cela exige que vous utilisiez le bon produit d'étanchéité et que vous compreniez la bonne technique d'application pour assurer une protection maximale à votre carrelage.

 

Bien que le scellement de vos carreaux et de votre coulis contribue à les protéger des tâches, des accidents se produisent encore. 

 

  1. Le produit d’étanchéité

 

La plupart des carreaux poreux ont besoin d'un produit d'étanchéité pénétrant qui s'infiltre dans les minuscules espaces qui font partie de la structure naturelle de ces carreaux et les remplit. 

 

Cela empêche le carrelage d'absorber les liquides qui pourraient s'y déverser.

 

En conclusion, imperméabiliser un carrelage poreux est une manoeuvre absolument nécessaire afin de maintenir l’état de son carrelage. Entretenez votre carrelage en réappliquant du mastic d'étanchéité si nécessaire.


 

.


 

Besoin d'un(e) carreleur ?
Carreleur
Où ? (Adresse, ville)